Le Festival international de Musiques militaires annule l'édition 2014
Rue Sous-le-Fort - Québec Ville et Région
Fermer

Communiquez avec nos experts de la destination!

Le Festival international de Musiques militaires annule l'édition 2014

9 octobre 2013

Pour diffusion immédiate


L’ÉDITION 2014 EST ANNULÉE
DES ENGAGEMENTS SONT MAINTENANT DEMANDÉS RAPIDEMENT POUR 2015
 
Québec, le 9 octobre 2013 – Après 15 ans d’existence et de succès, le conseil d’administration du Festival international de Musiques  militaires de Québec (FIMMQ) est forcé d’annuler la prochaine édition du Festival qui devait se tenir en août 2014. Cette décision est le résultat du désengagement du ministère de la Défense nationale, débuté il y a trois ans, et du non-rétablissement du soutien financier du gouvernement du Canada tel qu’il était en 2010. Cet après-midi, messieurs Yvan Lachance, PDG du Festival, Marco St-Pierre, président du conseil d'administration et Réjean Blais, directeur artistique du Festival ont toutefois précisé que leur souhait était de tenir l'édition 2015. Afin d'aller dans cette direction, le Festival demande des engagements clairs des différents partenaires au cours des prochaines semaines, notamment du gouvernement fédéral.

En effet, depuis l’édition 2011, le ministère de la Défense nationale a réduit de moitié son implication en services au Festival, passant d’un soutien annuel d’une valeur de 600 000 $ à près 300 000 $. Cette situation a obligé le Festival en 2013 à donner seul tous les services reliés à l’accueil des musiciens militaires internationaux à Québec, notamment en ce qui a trait au transport terrestre, aux repas et à l’hébergement. Également, jusqu’en 2010, les différents ministères du gouvernement du Canada soutenaient financièrement le Festival à hauteur de 600 000 $ par année. Or, ce soutien financier a fondu, totalisant une aide financière de 299 100 $ en 2013, soit deux fois moins de ce qui était octroyé par le passé. Ainsi, le manque à gagner en provenance du fédéral s’élève à 600 000 $.

Depuis le début des coupes budgétaires, l’administration du Festival s’est assurée de rencontrer, année après année, les autorités militaires au Québec et a écrit aux haut gradés à Ottawa. « Chaque fois, on nous a fait des promesses qui n’ont pas été tenues. On nous a poussés lentement mais sûrement vers le précipice financier ! », exprime avec découragement M. Marco St-Pierre, président du conseil d’administration. « Nous avons toujours refusé de tenir un demi-événement. Les gens de Québec, tout comme nos visiteurs, méritent mieux qu’un événement moyen ! », poursuit-il. Ainsi, depuis trois ans, le Festival a décidé d’utiliser son fonds de prévoyance (sécurité) afin d’effacer les déficits annuels causés par ces désengagements. Or ce fonds sera épuisé à la fin de l’année financière actuelle, explique M. St-Pierre. « Les administrateurs n’ont pas à mettre en péril leur sécurité financière personnelle. Il ne faut pas oublier que par sa popularité, le Festival était devenu un outil de rayonnement pour les Forces canadiennes et le Canada. Tout le monde veut que le Festival se tienne, mais tous se disent incapables de le soutenir davantage », se désole M. St-Pierre.

Selon M. Yvan Lachance, président et directeur général, tout a été fait pour sauver l’événement. Au fils des ans, le Festival s’est taillé une place de choix dans le réseau mondial des festivals de musiques militaires et des tattoos militaires. « C’est avec regret que je vois la ville de Québec perdre un événement international de grande qualité. L’accueil des gens de Québec, la beauté de la ville et la qualité artistique des spectacles que nous produisons font de Québec une destination recherchée de la part des grands orchestres militaires à travers le monde», exprime M. Lachance.

En 2012 et 2013, le Festival a estimé à près de 200 000 le nombre d’entrées par année à ses différentes activités, a généré des dépenses touristiques globales de 11,2 M $ (SOM 2012) et s’est élevé au premier rang des événements à voir au Canada, selon l’American Bus Association. Devenu une référence dans le domaine des événements de musiques militaires, le FIMMQ devait également accueillir en 2014 l’International Association of Tattoo Organizers, événement de choix afin de recruter de nouvelles formations musicales militaires et de rencontrer les principaux acteurs de ce type d’événements.

Depuis 1998, le Festival international de Musiques militaires de Québec s’est donné la mission de faire découvrir et apprécier la musique militaire du Canada, ses traditions et son histoire par le biais de concerts extérieurs gratuits présentés sur des sites mettant en valeur les fortifications et les lieux historiques militaires du Vieux-Québec, ainsi que des concerts payants. L’organisation accueille également des formations musicales militaires étrangères prestigieuses et favorise les échanges entre les musiciens canadiens et étrangers de même qu'avec le grand public.

- 30-

Information : www.fimmq.com / 418 694 5757 / 1 888 693 5757
Source et entrevues: Mélissa Roux-Laforest, directrice des communications, 418.262.3020, mlaforest@fimmq.com (mailto:mlaforest@fimmq.com)




Sources :   n.a.

Point d'intéret principal