Bilan des activités de l’Office du tourisme de Québec
Canyoning-Québec - Québec Ville et Région
Fermer

Communiquez avec nos experts de la destination!

Bilan des activités de l’Office du tourisme de Québec

9 juin 2011

Québec, le 9 juin 2011 – « Soutenue par une croissance économique canadienne supérieure à celle des autres pays industrialisés, et malgré la force du dollar canadien, le prix élevé de l’essence, l’économie américaine qui se remet difficilement de la récession de 2008 et la dette des pays industrialisés qui pèse lourd sur le pouvoir d’achat des consommateurs, la région de Québec a connu en 2010 une bonne année touristique. » C’est en ces mots que M. Gabriel Savard, directeur de l’Office du tourisme de Québec (OTQ), brossait un portrait de l’année touristique 2010 en présence de M. Régis Labeaume, maire de Québec, et de près de 200 membres de l’OTQ réunis en assemblée générale.

Bilan 2010

Avec une hausse de 2,2 % sur 2009 de l’indice de l’activité touristique régionale, l’année 2010 se rapproche des sommets atteints en 2007, exception faite de l’année 2008. La région de Québec a affiché la meilleure performance touristique sur le plan canadien en 2010 après les trois plus grandes régions métropolitaines du pays (Toronto, Montréal et Vancouver).

  • L’indice d’occupation hôtelière de la région termine en hausse de 3,8 % (4,6 % pour la Ville de Québec et -2,7 % pour les MRC) sur l’année 2009, avec quelque 91 000 chambres louées de plus. Le taux d’occupation s’est établi à 56,3 % en regard de 54 % en 2009.
  • L’indice de fréquentation des boutiques et commerces du Vieux-Québec a présenté une légère baisse de 0,4 % sur 2009. Les gains ont surtout été réalisés au premier semestre avec une hausse de près de 6 %. La saison estivale a connu une baisse de 4 % et une forte diminution de plus de 7 % a été enregistrée à l’automne.
  • L’indice de fréquentation des sites et attraits a connu une hausse de 2 % due à la bonne performance globale durant la période hivernale et un très bon résultat en juillet pour les attraits extérieurs.
  • L’indice de fréquentation des restaurants à caractère touristique a augmenté de 1 % sur l’an passé. Le premier semestre a connu une croissance de l’achalandage de près de 3 %. Encore ici, la période estivale a été plus difficile avec une baisse de plus de 2 %. L’automne a connu une hausse de la fréquentation d’un peu moins de 4 %.

À l’exception du secteur des boutiques et commerces de détail, les différents indices sectoriels présentent donc des résultats supérieurs à ceux de 2009.

Achalandage touristique en 2010

Les données de 2009 de Statistique Canada, associées à la croissance de 2,2 % de notre indice composite touristique, permettent d’extrapoler que près de 4,7 millions de touristes seraient venus dans la région en 2010. Le tourisme est un moteur économique d’importance pour la région de Québec et génère plus de 5 % du PIB de la région métropolitaine de Québec (comparativement à 2,4 % pour l’ensemble de la province) ainsi que 28 000 emplois directs et indirects.

Faits saillants concernant l’OTQ

Voici un survol des dossiers et des événements qui ont marqué l’Office du tourisme de Québec en 2010.

  • Refonte du cadre de gouvernance de l’OTQ impliquant :
  1. modification de sa structure (21 à 11 membres);
  2. pouvoir de dépenser tous les revenus ne provenant pas de Ville de Québec (près de 80 % des revenus);
  3. investissement de 10 % des revenus de la taxe sur l’hébergement dans le développement de l’offre;
  4. adoption par le comité de l’exécutif de la Ville de Québec du plan de restructuration de l’Office qui vise à mieux intégrer les différentes fonctions liées à la mise en marché de la destination.
  • Confirmation du renouvellement du protocole d’entente entre l’OTQ et les MRC de la ceinture de Québec pour les trois prochaines années
  • Développement d’une solution de réservation d’hébergement en ligne
  • Résultats financiers 2010 :
  1. excédent net de 1,3 M $ sur un budget global de 19 M $
  2. les recettes de la taxe sur l’hébergement ont atteint 8,9 M $ soit 5,5 % de plus qu’en 2009
  3. 12,6 M $ ont été investis en mise en marché de la destination sur l’ensemble des clientèles et marchés géographiques visés.

Sommaire des activités réalisées en 2010

Plusieurs activités de développement, de promotion, de publicité, de communication et d'accueil ont été réalisées au cours de l'année qui s'est terminée le 31 décembre 2009. En voici quelques-unes :

  • Démarrage du plan stratégique 2011-2013 intégrant le premier plan de développement de l’offre touristique et du plan de mise en marché 2011-2013
  • Développement d’une solution de réservation en ligne qui fournira à la région un levier essentiel à une mise en marché performante, en place dès le premier trimestre de 2011
  • Lancement de la première application mobile pour téléphone intelligent, le circuit Parcours VivaCité
  • L’OTQ a accueilli 1774 générateurs de flux touristique (des personnalités, médias, professionnels en tourisme d’affaires et d’agrément)
  • Les bureaux d’information touristique de l’Office ont réalisé environ 100 000 actes de renseignements pour leur clientèle, en baisse de 3 % par rapport à 2009.

En conclusion, l’année 2010 s’est bien déroulée dans notre région, et ce, malgré une reprise économique fragile à l’échelle mondiale. Grâce à la croissance économique canadienne qui devrait se poursuivre ainsi qu’aux efforts concertés de toute notre industrie, il est permis, malgré un début d’année 2011 sur fond de crises politiques, sociales et économiques dans certaines régions du monde, d’envisager l’avenir avec optimisme.

Sources :   n.a.

Point d'intéret principal