Stratégies et activités 2010 du plan de développement - marketing de l'Office du tourisme de Québec
Vue de la marina du Vieux-Port - Québec Ville et Région
Fermer

Communiquez avec nos experts de la destination!

Stratégies et activités 2010 du plan de développement - marketing de l'Office du tourisme de Québec

26 novembre 2009

Gagner la course en 2010!


Québec, le 26 novembre 2009 - « L’année 2010 est une année charnière où plusieurs virages importants seront pris pour atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes donnés », déclarait monsieur Gabriel Savard, directeur de l’Office du tourisme de Québec (OTQ), devant plus de 250 participants rassemblés au Centre des congrès de Québec à l’occasion de la présentation du plan de mise en marché touristique de la région de Québec pour l’année 2010.

Monsieur Alain April, président du comité marketing de l’OTQ, a pour sa part présenté les stratégies retenues en tourisme d’agrément et en tourisme d’affaires. Il a particulièrement souligné l’importance des marchés de proximité que sont le Québec et le Canada. En effet, 60 % des 12,8 M$ de budget disponible seront investis dans ces marchés immédiats et les approches retenues misent beaucoup sur de nouvelles approches utilisant Internet, le positionnement de la destination avec sa nouvelle image de marque, le développement de relations plus étroites avec les grossistes, les agences de voyage et les journalistes dans des niches de clientèles spécialisées comme celle des croisières. Une plus grande implication sera aussi demandée aux entreprises régionales pour attirer des congrès et de réunions d’affaires dans la région.

Une année 2009 difficile mais où Québec a su maintenir ses parts de marché
Dès la fin de l’année 2008, un ralentissement de l’activité touristique s’est fait sentir avec des baisses globales de l’activité touristique, dont certaines de plus de 10 % observées en février, mai et juin. Heureusement, les mois de juillet et août ont été moins négatifs, présentant même une amélioration comparativement à 2007, année de référence du plan. À la fin de septembre 2009, le retard sur l’année 2007 n’était plus que de 2,5 % et de 10,5 % sur l’année 2008.

Les informations connues à ce jour laissent croire que le secteur du tourisme d’agrément se serait bien porté en 2009 et que les pertes observées proviendraient surtout du tourisme d’affaires; ce qui est logique compte tenu des problèmes économiques qui minent actuellement les milieux financiers et d’affaires partout dans le monde.

Outre le tourisme d’affaires, c’est le secteur des attraits touristiques qui a le plus souffert des déboires de l’année touristique 2009. Au 31 septembre, l’écart négatif avec l’année 2008 était de près de 15 % pour les attraits intérieurs et d’environ 6 % pour les attraits extérieurs. La comparaison avec l’année 2007 n’est pas beaucoup plus rassurante, alors que les écarts négatifs se situent entre 10 % (attraits intérieurs) et 13 % (attraits extérieurs).

Les boutiques et commerces de détail ont connu pour leur part une année équivalente à celle de 2007 mais en baisse de 20 % par comparaison avec 2008. La restauration présente aussi une baisse de 5 % comparativement à 2008 et de 2,5 % par comparaison à 2007. Ces chiffres cachent possiblement des baisses plus importantes pour certaines entreprises de la région, attribuables à la diminution de la clientèle provenant des États-Unis; de plus, ces moyennes ne reflètent pas des écarts importants de performances entre les diverses parties du territoire.

Si l’année 2009 a été difficile pour Québec, elle l’a toutefois été partout au Canada. Les données de HVS-Canada (hébergement dans les établissements à bannière) au 31 septembre 2009 démontrent que Québec est, parmi les principales destinations canadiennes, celle qui présente les résultats les moins décevants quant à l’évolution du nombre de chambres vendues pour la même période de 2008.

Les objectifs et stratégies retenus pour 2010
En 2010, nous souhaitons « battre » la prévision de croissance de 1,4 % du Conference Board et visons une augmentation de 2 % du nombre de touristes. L’atteinte de cet objectif, lié à celui d’augmenter la durée de séjour, pourrait représenter une hausse de 4 % du nombre de chambres vendues comparativement à 2009.

Voici les principales stratégies retenues pour y arriver :

  • Utiliser le 25e anniversaire de Québec à titre de ville du patrimoine mondial de l’UNESCO pour inciter les touristes à visiter et revisiter Québec
  • Inviter nos clientèles à voir les spectacles Les Chemins invisibles™ et Le Moulin à ImagesMC mais aussi à participer aux nouveaux événements sportifs de 2010 que sont le Grand prix cycliste Pro-Tour Québec-Montréal et les Championnats du Monde de vélo de montagne/trial 2010
  • Accélérer le développement des croisières en embarquement/débarquement avec nos partenaires régionaux que sont l’Administration portuaire de Québec, l’Aéroport International Jean-Lesage et l’ATR de Charlevoix
  • Signer l’entente Horizon Culture avec le MCCCF en tourisme culturel
  • Développer l’offre et la notoriété des MRC de notre territoire
  • Profiter de la tenue de 27 événements et expositions à vocation touristique, et d’un nombre imposant d’attraits, activités et services qui s’adressent à des clientèles de plus en plus spécifiques et intéressées.

En matière de commercialisation :

  • Poursuivre les virages amorcés avec le développement de notre plate-forme Web
  • Augmenter les efforts de positionnement de la destination (« drive to web »)
  • Délaisser certains salons et bourses spécialisés pour plus de contacts en continu avec nos clientèles (médias sociaux)
  • Proposer des modes de travail qui s’appuieront de plus en plus sur les entreprises membres
  • Poursuivre le travail de concertation, de coopération et d’implication des entreprises régionales pour faire rayonner Québec
  • En tourisme d’affaires et en tourisme d’agrément, recentrer les efforts de ventes sur nos marchés de proximité compte tenu du contexte économique
  • Travailler à optimiser la participation des congressistes aux événements confirmés.

Sur nos marchés :

  • Le Québec et le Canada seront les marchés prioritaires de la région en agrément et en affaires, et plus particulièrement pour l’hiver (2010-2011)
  • Aux États-Unis la mise en marché se fera surtout en été sur la côte est (New York) mais certaines interventions ponctuelles sur des sous-marchés prometteurs sont prévues
  • L’Europe francophone fera l’objet d’efforts soutenus compte tenu de la progression observée et de nos avantages concurrentiels évidents
  • Au Mexique, seules des relations de presse seront maintenues car, malgré les déboires actuels, ce marché présente un potentiel de moyen et long termes et nos avantages concurrentiels y sont importants.

Toutes ces stratégies commanderont de revoir les priorités et de recentrer les efforts de nos ressources humaines, ce qui sera fait.

Le contexte budgétaire en 2010
En 2010, nous prévoyons que le budget de mise en marché sera d’environ 12,8 M$, soit un budget inférieur de 1 M$ à celui mis à jour en juin 2009.

Ce budget est constitué à

  • 45 % des revenus provenant de la taxe sur l’hébergement
  • 22 % des revenus autonomes attribuables aux prestations payées par les membres pour participer aux activités de mise en marché de l’Office
  • 18 % du budget régulier de l’Office attribué par la Ville de Québec
  • 5 % du gouvernement du Canada
  • 4 % du gouvernement du Québec
  • 3 % du Fonds de l’innovation (à confirmer)
  • 3 % des activités conjointes avec les MRC du territoire et divers partenaires (ATR, transporteurs…).

Rappelons que la région de Québec occupe en 2007 le 5e rang des destinations touristiques canadiennes en termes d’achalandage touristique (données de Statistiques Canada). Les quelque 4 482 000 touristes venus dans la région en 2007 ont dépensés 1,38 G$ dans la région et ont ainsi permis d’assurer le maintien de plus de 30 000 emplois. Québec continue de recueillir diverses reconnaissances, dont le 3e rang des destinations les plus appréciées des Amériques par les lecteurs du Condé Nast Traveler (novembre 2009) et se classe troisième parmi les meilleures destinations en Amérique du Nord selon le Travel & Leisure (juillet 2009).

« L’année 2009 ne sera pas facile, mais nous croyons être en mesure de gagner la course contre nos concurrents et de nous maintenir dans le peloton de tête des destinations nord-américaines les plus recherchées. » a conclue monsieur Dany Thibault, président du conseil de l’OTQ.


-30-


Source :
Sylvie Walter, conseillère en communication
641-6654, poste 5482
sylvie.walter@quebecregion.com

Sources :   Office du tourisme de Québec

Point d'intéret principal