Texte Culture
Championnat mondial de vélo de montagne  - Québec Ville et Région

Ici, la culture est unique

Une vie urbaine stimulante et diversifiée

Beaucoup de gens visitent Québec pour son histoire et sa beauté, mais découvrent bientôt qu'elle est aussi un pôle culturel à l'avant-garde des tendances artistiques. Véritable bastion de la langue française dans un univers anglophone, la ville de Québec est un lieu de rencontre privilégié par les artistes, les comédiens, les chanteurs et les artisans.

La fondation de la Literary and Historical Society, en 1824, puis celle de l'Institut canadien de Québec, en 1848, donnent un premier élan significatif à la vie culturelle et intellectuelle de Québec, animée pendant la seconde moitié du 19e siècle par les François-Xavier Garneau, Louis Fréchette ou Octave Crémazie. Au début du 20e siècle, la ville voit apparaître des lieux et institutions qui marquent encore la vie culturelle de la capitale, comme, l'Orchestre symphonique de Québec (1903), le Palais Montcalm (1932) et le Musée national des beaux-arts du Québec (1933).

Un carrousel musical

La musique est un langage international bien vivant, et c'est à cette image que se veut la scène musicale de Québec. En tête d'affiche, on retrouve l'Orchestre symphonique de Québec (OSQ), dirigé par le Français Fabien Gabel. L'OSQ, qui emploie 66 musiciens à temps plein, livre chaque année un programme régulier d'une quarantaine de concerts, souvent à guichets fermés.

Québec a également vu naître Les Violons du Roy, un ensemble de cordes lancé en 1985 par des étudiants en musique et de jeunes musiciens professionnels. Brillamment dirigés par Bernard Labadie, ils ont depuis enregistré dix-huit disques, dont douze sous l'étiquette Dorian, se sont produits un peu partout au Canada, aux États-Unis et en Europe, et ne comptent plus les prix et distinctions. L'Opéra de Québec, qui présente chaque année plusieurs productions différentes, jouit aussi d'une excellente renommée et d'un fidèle public.

Une ville pleine de surprises

L'effervescence musicale déborde dans bien d'autres facettes de la vie urbaine. Les mélomanes apprécient les surprises que leur réserve le Vieux-Québec, où il n'est pas rare de voir violonistes, guitaristes et même des ensembles complets s'exécutant devant les passants.

La ville de Québec attire aussi un grand nombre d'artistes en tournée, grâce à ses multiples salles de concert et son public enthousiaste. Le Capitole de Québec, qui a déjà accueilli la légendaire Édith Piaf, verse dans la formule souper-spectacle.

Une scène locale pleine de saveur

L'attrait de Québec est en grande partie attribuable à ses innombrables cafés, boîtes à chansons et boîtes de nuit. Qu'on préfère le jazz dans une atmosphère feutrée, les classiques du folklore québécois autour d'une bière de fabrication locale, ou encore les vedettes montantes de la musique populaire tentant de faire une percée dans les bars et discothèques du coin, le Vieux-Québec est un véritable circuit de découvertes nocturnes.

Parmi les événements musicaux, on pense aux prestations de Musique de chambre à Sainte-Pétronille, sur l'île d'Orléans, et au International des musiques sacrées de Québec. Québec est également l'hôte d'une kyrielle de récitals et d'événements spéciaux qui se tiennent dans les nombreuses églises, chapelles et salles plus intimes de la ville.

On ne saurait parler de la scène musicale de Québec sans citer certains des grands noms issus de la région, notamment Luc Plamondon, auteur de plus de quatre cent chansons et des comédies musicales Starmamia et Notre-Dame de Paris. Une autre personnalité digne de mention est le raconteur, poète et chansonnier Félix Leclerc, qui a passé les 25 dernières années de sa vie à l'île d'Orléans, tout près de Québec.

Un enchantement visuel

La vie culturelle de Québec étend aussi sa vitalité dans le domaine des arts visuels. On retrouve des noyaux d'artistes dans le quartier Saint-Roch, à proximité de l'École des arts visuels de l'Université Laval. Les galeries abondent, plusieurs présentant les œuvres de talents locaux, d'autres se consacrant à l'art contemporain et à la photographie. Le Musée national des beaux-arts du Québec, situé sur les plaines d'Abraham, propose des expositions permanentes d'art québécois et accueille régulièrement des événements retentissants, comme l'exposition Rodin qui a attiré plus de 500 000 visiteurs. Que dire de l'exposition Le Louvre à Québec avec ses 274 œuvres et objets d'art provenant du Musée du Louvre à Paris qui a attiré plus de 460 000 visiteurs!

De grandes expositions internationales se succèdent au Musée national des beaux-arts du Québec, comme De Caillebotte à Picasso. Chefs-d'oeuvre de la collection Oscar Ghez (automne 2006) et L'univers baroque de Fernando Botero à l'hiver 2007.

De nombreux artistes locaux sont dans la mire des collectionneurs; parmi eux, Luc Archambault, Claude Pelletier, Élène Gamache et Danielle April, cette dernière étant reconnue pour une œuvre qu'elle a créée pour le compte du magasin de mode La Maison Simons à Sherbrooke. Jean-Paul Riopelle, décédé en mars 2002, qui vivait à l'île aux Grues non loin de Québec, est un autre artiste de renommée internationale digne de mention. Une exposition consacrée à son œuvre se tient d'ailleurs de façon permanente au Musée national des beaux-arts du Québec. On ne saurait omettre de mentionner Francesco Iacurto, cet artiste montréalais tombé amoureux de la région en 1938 jusqu'à en faire son lieu de résidence. Iacurto est reconnu comme étant le seul artiste canadien à avoir peint les jardins du Vatican.

Les mots pour le dire

La littérature occupe une place prépondérante à Québec. Pour les amateurs, cela peut être même un circuit touristique en soi. La tournée idéale commence sur la rue Saint-Jean dans le faubourg Saint-Jean, juste à l'extérieur des murs de la ville, pour se poursuivre dans le Vieux-Québec, avec une incursion à presque chaque coin de rue dans l'une des nombreuses librairies et bouquineries. Une fois dans la côte de la Fabrique, ceux qui s'aventurent dans les petites rues tortueuses des alentours découvrent le Quartier Latin et le Petit Séminaire de Québec. Ces bâtiments historiques abritaient autrefois l'Université Laval, la plus ancienne université de langue française en Amérique du Nord. Le Musée de l'Amérique francophone y propose aujourd'hui des expositions sur la présence francophone en Amérique. De là, on peut piquer vers le Vieux-Port pour y dénicher d'autres trésors chez les antiquaires du quartier.

Grand rendez-vous littéraire annuel, le Salon international du livre, tenu en avril au Centre des congrès de Québec, accueille plusieurs centaines de maisons d'édition, principalement québécoises et françaises, et autant d'auteurs qui se prêtent au jeu des signatures. Signe de sa popularité auprès d'un public de tout âge, le Salon est fréquenté par au-delà de 60 000 visiteurs qui se pressent notamment autour de quatre scènes animées en permanence par des conférenciers, des écrivains, des philosophes, des poètes, etc.

Toujours sur la scène littéraire, il convient de mentionner Gabrielle Roy, illustre écrivaine qui fit de Québec sa résidence et dont la bibliothèque de Québec porte le nom. Son premier roman, Bonheur d'occasion, a reçu le Prix du Gouverneur général ainsi que le Prix Femina. La populaire auteure québécoise Chrystine Brouillette est aussi originaire de Québec. D'ailleurs, plusieurs de ses histoires se déroulent dans la capitale; c'est un plaisir d'y suivre l'évolution des intrigues.

Une autre auteure intimement liée à Québec est la romancière et poète Anne Hébert. Son roman Kamouraska, publié en 1970, qui s'inspire d'un meurtre commis au XIXe siècle, est un classique de la littérature québécoise et canadienne; le film qui en a été tiré a également connu un immense succès. L'auteur Sylvain Lelièvre est lui aussi natif de Québec. La Ville a nommé une place à son nom dans le quartier où il a grandi.

Une présence dramatique

Les arts de la scène à Québec portent un nom : Robert Lepage, auteur, comédien et réalisateur de réputation internationale. Ex Machina, son atelier établi dans le Vieux-Port, a mené à bien une douzaine de productions de classe mondiale dès ses premières années d'existence. Lepage lui-même a assumé la réalisation de productions d'envergure à Tokyo, Stockholm et Londres, et a été le maître d'œuvre de la tournée internationale du chanteur Peter Gabriel. 

La ville est réputée pour la variété et la qualité de ses productions théâtrales. Elle est en outre l'hôte d'un important festival, le Carrefour international de théâtre de Québec.

Qui dit Québec dit aussi humour. Cette forme artistique désormais bien ancrée dans le paysage culturel québécois donne lieu chaque été au Festival Grand Rire. Durant une semaine, la crème des humoristes québécois défile sur des scènes intérieures, mais aussi en plein air en représentations à Place D'Youville, dans le Vieux-Québec.

De nombreux artisans évoluant dans différents créneaux de la vie artistique viennent diversifier le paysage culturel de Québec. On en retrouve plusieurs dans le quartier Petit Champlain, dans le secteur de la Place Royale et du Vieux-Port. Plusieurs artisans rivalisent de créativité dans leur domaine, notamment les bijoux, la mode, la fourrure, le travail du cuir, la poterie et l'étain.

Point d'intéret principal